Tous les conseils pour l'entretien de vos instruments BaraGnouma :

Les percussions

Les djembés :

  • ne jamais graisser ou huiler la peau.
  • couvrez systématiquement la peau à l'aide du chapeau de protection que nous offrons pour chaque achat de djembé. En effet la peau est l'élément le plus fragile et délicat de l'instrument.
  • évitez les surchauffes comme l'exposition prolongée au soleil ou le stockage dans un véhicule l'été car la peau se détendra de façon excessive en refroidissant.
  • lorsque la peau commence à se détendre, pensez à taper les fers à l'aide d'un maillet avant de natter les cordes. 
  • profitez de chaque changement de peau pour nourrir le bois.
  • nous pensons que le mélange d'huile de lin et d'essence de térébenthine est la meilleure solution pour le traitement du bois de votre djembé.
  • nous vous conseillons de ne pas huiler le chanfrein, mais plutôt d'y appliquer de la cire (comme de la cire d'abeille ou de la bougie).
  • un changement de corde est certainement à prévoir au bout du troisième ou quatrième montage.
  • vérifier bien le diamètre du fer avant le montage, il faut que le cerclage et le bois se touchent afin d'avoir un montage optimal. En effet, il se peut que le bois se rétrécisse légèrement au fur et à mesure du temps.
  • Si vous jouez sur des surfaces dures, pensez à protéger votre pied de djembé avec une surface protectrice (rond de moquette, dessous de table...) ou une protection à la base du pied.
  • si vous jouez sur des surfaces fragiles pensez à protéger cette dernière de la même manière.

Les dununs :

  • les dununs ne nécessitent pas d'entretien particulier. Ceci-dit, à l'instar des djembés, vous pouvez traiter le bois à chaque remontage.
  • nous pensons que le mélange d'huile de lin et d'essence de térébenthine est la meilleure solution pour le traitement du bois.
  • lorsque le dunun est posé à plat, ce dernier repose sur les cordes des cerclages. Attention à ne pas les user prématurément en raclant l'instrument sur le sol.
  • un dernier point concernant le son plus que l'entretien, ne tendez pas trop la peau du dunumba ; c'est un instrument basse qui ne nécessite que peu de tension.

Les instruments à cordes

Les n'gonis et koras :

  • ne jamais graisser ou huiler la peau.
  • lorsque vous ne jouez pas, il est préférable de ranger l'instrument dans sa housse.
  • évitez les surchauffes comme l'exposition prolongée au soleil ou le stockage dans un véhicule l'été car la peau se détendra de façon excessive en refroidissant.
  • lors de l'acquisition d'un kamélé n'goni ou d'une kora, un temps de rodage est nécessaire, il faudra environ 1 à 2 semaines avant que l'instrument se stabilise.
  • le n'goni étant un instrument plutôt basse, ne pas privilégier une tessiture trop haute.
  • si les cordes ont tendance à casser, remplacez les avec des diamètres inférieurs, vous obtiendrez les notes voulues plus facilement.
  • veillez à ce que le chevalet soit toujours perpendiculaire à la table d'harmonie, afin d'éviter les sons parasites, voir schéma ci-dessous...

                                             Schéma chevalet

Les balafons

Pour tous les types de balafons :

  • ne jamais graisser ou huiler les lames.
  • évitez de laisser votre balafon dans un endroit humide.
  • à l'inverse, vous pouvez l'exposer au soleil régulièrement afin que les lames restent toujours bien sèches.
  • nous vous conseillons de déposer votre balafon debout, petit coté vers le bas et lames vers le mur.
  • veillez à ce que toutes les cordes de fixation du balafon (lames et calebasses) soit bien tendues.
  • toutes les membranes doivent être présentes sur les calebasses, car en cas d'absence, la calebasse sera désaccordée et ne résonnera plus.
  • Ces membranes doivent être ni trop tirées ni trop détendues afin d'obtenir un son optimal. Il est d'ailleurs conseillé de vérifier les membranes avant chaque session de jeu.